Si vous souhaitez créer votre propre entreprise, il est impératif de choisir et de définir son statut parmi les différents types de sociétés proposés. Avant cela, vous devez connaître dans le détail toutes les caractéristiques de votre projet afin de pouvoir choisir convenablement le statut de votre future entreprise. Découvrez tout ce que vous devez savoir sur les différents statuts d’entreprises ainsi que les éléments clés vous permettant de définir le type d’entreprise à créer pour votre projet.

Les différents types de sociétés en France

Au moment de créer votre entreprise, il est important de choisir parmi un certain nombre de types d’entreprises. Chaque type d’entreprise obéit à des règles de fonctionnement précises afin de gérer son activité, ses revenus et ses impôts.

Pour y voir plus clair, voici les différents types de sociétés possibles en France :

  • les sociétés à responsabilité limitée (SARL) qui permettent de créer une entreprise avec un petit budget.
  • les sociétés unipersonnelles à responsabilité limitée (EURL) permettent de créer une entreprise sans pour autant devoir s’associer à une autre structure,
  • les sociétés d’exercice libéral à responsabilité limitée (SELARL) permettent aux entrepreneurs de créer un patrimoine professionnel distinct de leur patrimoine personnel. Aucun capital minimum n’est exigé pour la création de ce type de sociétés,
  • les sociétés anonymes (SA) sont exclusivement réservées aux projets de grande envergure qui requièrent des capitaux importants dépassant les 37 000 €;. L’avantage de ce statut réside dans la sécurité de l’investissement tant aux entrepreneurs qu’aux banquiers,
  • les sociétés par actions simplifiées (SAS) concernent essentiellement les sociétés à personnalité morale et ont l’avantage d’être plus souples en termes de gestion et de fonctionnement,
  • les sociétés par actions simplifiées unipersonnelles (SASU) offrent les garanties d’une SA ainsi que la souplesse fonctionnelle d’une SAS aux investisseurs. Les SASU requièrent un seul et unique associé, qu’il soit moral ou physique, pour peu qu’il soit à hauteur de ses apports financiers,
  • les sociétés en nom collectif (SNC),
  • les sociétés civiles professionnelles (SCP),
  • les sociétés coopératives et participatives (SCOP).

Comme vous le constatez, les statuts de sociétés sont assez nombreux parmi lesquels, vous êtes tenus de choisir celui qui correspond à votre entreprise.

choisir statut juridique

Choisir le statut de son entreprise

Afin de choisir le statut qui correspond aux caractéristiques de votre société et de son activité, vous devez prendre en considération un certains nombre de critères :

  • le ou les associé(s) qui déterminent en premier lieu le statut de l’entreprise. Par exemple s’il s’agit de l’entrepreneur lui même on parle d’une entreprise individuelle. S’il s’agit de 2 à 100 personnes on parle alors d’une SARL,
  • le ou les dirigeant(s),
  • le capital social détermine également le statut de votre entreprise et est en général libre exception faite pour les SA (37 000 €; minimum) et les SCOP (30 €; minimum pour une SCPO SARL ou SAS, et 18 500 €; pour une SCOP SA)
  • le régime social des dirigeants qui varie entre travailleur non-salarié ou assimilé salarié,
  • l’imposition sur les bénéfices qui peut être un impôt sur le revenu comme pour une EURL, ou un impôt sur la société comme pour une SARL.

En ce sens, il vous revient de définir chacun de ces éléments afin de choisir le statut qui correspond à votre activité professionnelle. Si vous ne savez pas quel statut choisir, vous pouvez utiliser différents simulateurs disponibles gratuitement en ligne vous permettant de cibler le statut juridique de votre entreprise. Parmi ces simulateurs, on pourrait indiquer le plus fiable qui serait celui de l’Agence France Entrepreneur (AFE).

Laisser un commentaire